in , ,

Le champagne de Clara Morgane fait débat

Clara Morgane est une icône. Styliste, Modèle de charme, chanteuse et, pour ceux qui l’auraient oublié (les profanes…), la reine incontestée du porno français des années 2000. En une dizaine de films, elle a conquit les pornophiles de l’Hexagone avec son minois angélique et sa verve mutine, avant de disparaître des écrans-radars du X, laissant ses fans démunis, assoiffés de plus. Ephémère comme une bulle de champagne…

C’est donc tout naturellement qu’un prestigieux vignoble, la Maison de Cazanove, s’est associé à l’actrice pour commercialiser son Champagne By Clara Morgane, rosé, bien évidemment (quel sens de la transition, me direz-vous). Mais ce partenariat de prestige n’a pas plu à Loïc Chiroussot de Bigault de Cazanove (et laissez-moi vous dire qu’avec trois noms de famille et deux particules, le gus n’est pas n’importe qui), descendant du fondateur de la Maison, qui considère que cette association porte atteinte à son droit patrimonial et extra-patrimonial. Rien que ça.

Nous découvrons donc, que dans la noblesse il est de bon ton de se marier entre cousins (#incestporn), mais frayer avec une actrice pornographique, aussi prodigieuse soit-elle, est le comble de l’infamie.

À votre santé !

Une artiste dessine des clitoris partout, pour la bonne cause !

Il leur demande s’il peut bouffer le cul de leur copine !