in , ,

Le fleabagging, ou comment foirer consciencieusement ses relations amoureuses !

Au bout d’une énième relation qui capote, vous commencez à ressentir de l’inquiétude, et si vous ne saviez pas choisir vos partenaires ? Entre votre premier amour qui vous a trompé avec votre meilleur(e) ami(e), le ou la dernier(e) qui ne supportait pas que vous sortiez avec vos amis le soir et tous les autres qui avaient aussi leurs défauts rédhibitoires, quelque chose ne tourne pas rond dans votre vie amoureuse, vous le sentez bien… 

Le magazine en ligne Men’s Health suggère que vous êtes peut-être en train de pratiquer le « fleabagging », sans même vous en rendre compte ! Derrière ce nouvel anglicisme barbare et peu engageant, se cache l’idée que vous choisissez inconsciemment de porter votre affection sur des personnes qui ne sont pas faites pour vous ! 

Les racines de ce mal sont, à en croire le magazine, assez anciennes. Nous serions poussés à idéaliser un modèle amoureux défaillant par la pop culture, à travers la télévision et la littérature. Pour faire clair, pour vous, une relation conflictuelle « comme au cinéma », avec de nombreuses disputes, est une relation normale voire une relation enviable ! Mais malheureusement, la vie ce n’est pas un téléfilm d’M6… L’acharné(e) de boulot qui ne vous accorde pas d’attention ne vous en accordera pas plus après un week-end dans un ranch à la campagne !

Pourtant cela peut paraître compliqué de se détacher d’un idéal ancré en nous.

Mais pas de panique, vous n’êtes pas condamné(e) pour l’éternité à vous tourner vers les mauvais(es) prétendant(es). Il se pourrait même que vous ayez déjà les clés pour mieux orienter vos choix. En effet, selon cette enquête, il suffit simplement de tirer des enseignements de vos expériences précédentes. Identifiez les signes annonciateurs d’une relation vouée à l’échec et fuyez ! Si la mise en place de cette méthode nécessite d’échouer régulièrement, elle aura au moins le mérite de forger votre idéal amoureux !                                                     

poils pubiens

L’alopécie pubienne : quand votre toison se dégarnit !

Souffrez-vous de dépression vaginale ?