in , ,

Le chanteur de Rammstein se pointe en dédicace avec une esclave sexuelle en laisse !

Ce n’est pas nouveau, le groupe Rammstein cultive une identité trashouille aussi bien à la ville qu’à la scène. On se souvient par exemple des mises en scène gores en concert, du classique Te Quiero puta! (qui se passe de traduction), ou encore du clip de leur titre Pussy, ouvertement pornographique. Pour continuer sur cette lancée, ma foi, fort rafraîchissante, le chanteur du groupe de métal industriel allemand, Till Lindemann, a débarqué accompagné d’une esclave sexuelle tenue en laisse lors d’une séance de dédicace à Moscou.

View this post on Instagram

❤️❤️❤️❤️❤️

A post shared by Natalia (@kotova_natalia__) on

Combinaison intégrale en latex, harnais très BDSM, cagoule et laisse au design « farandole de saucisses », la soumise, perchée sur des talons vertigineux, montre en tout cas un penchant certain pour la coquetterie sado-maso. 

Quant au pourquoi de cette séance de dédicace, l’artiste venait signer quelques exemplaires de son recueil de poèmes à l’occasion d’une lecture organisée dans la capitale russe. Parce qu’après tout, rien ne dit que la poésie serait incompatible avec le sadomasochisme hardcore...

 

A Noël, lâchez vous au plumard !

Hardeur et arabe, l’impossible combinaison ?