in , , , ,

Le mystère de la boîte aux lettres godée de Nimègue

Une bien étrange affaire secoue la ville habituellement paisible de Nimègue, au Pays-Bas. Mi-février, le journal régional de Gederlander s’attardait sur la décoration sauvage d’une boîte aux lettres du quartier Weurtseweg, orné depuis plusieurs semaines d’une paire de godemichets, un blanc, un noir, de part et d’autre du mobilier postal. Selon les riverains, fort peu enclins à décrocher eux-mêmes les appendices phalliques, le petit spectacle dure depuis plus d’un mois.

Puis un beau jour, plus rien. Sans crier gare, les sextoys disparaissent. Ravis de cette issue pacifique, les autorités ainsi que les services postaux s’interrogent malgré tout sur les suites à donner à cette affaire, alors bénigne et vraisemblablement classée.

Sauf que patatra ! La semaine dernière, les godes sont réapparus soudainement. Au nombre de trois, ils sont dorénavant agrémentés d’un petit filet rempli de graines, pour nourrir les oiseaux. Le mystère s’épaissit. Que doit-faire la police ? Qui tire les ficelles ? Serait-ce le fait d’un farceur, d’un copycat inspiré par l’emballement médiatique, ou pire, d’un odieux groupuscule d’éco-sexo-terroristes prêts à tout pour diffuser leur obscur message ?

Les prochaines semaines pourraient être décisives pour la ville de Nimègue…

Pourquoi Kermanshah est la ville du monde où les hommes se fracturent le plus le pénis

8 zones érogènes méconnues (et comment les stimuler)