in

Le pire plan cul au monde ?

herpes-640x426

Un homme résidant à Las Vegas a récemment eu bien plus que ce qu’il n’a sûrement signé lorsqu’il a accepté de rencontrer son date.

Cet homme, du nom de John Doe selon les documents judiciaires, réclame au moins 10.000$ (soit un peu plus de 9200€) de dommages et intérêts pour la « douleur et souffrance » qui lui ont été causé après avoir contracté une MST d’une productrice Hollywoodienne, rencontrée sur une célèbre application de rencontre.

Les deux se sont donc rencontrés via cette application et ont rapidement commencé à échanger des messages sexuellement explicites. L’homme explique alors qu’il est hypocondriaque, mais la femme le rassure en lui disant qu’elle a eu de nombreux partenaires sexuels mais qu’elle s’est toujours protégée et que ses tests sont bien à jour.

Le rendez-vous se fixe alors chez elle, mais les choses ne vont pas se passer comme prévues. En effet, une fois arrivé chez elle, il lui demande un préservatif, mais elle dit qu’elle n’en n’a pas et que de toute façon, il est impossible pour elle de tomber enceinte car elle est stérile. Côté maladies sexuellement transmissibles, elle lui confirme à nouveau qu’elle est clean, et en vient même à lui dire qu’elle a son nom sur le mur d’un hôpital à Los Angeles !

Ils font alors leur affaire. Et ça recommencera à nouveau un peu plus tard, dans un hôtel de Las Vegas, toujours non protégés.

Sauf que deux jours plus tard, la femme l’appelle en lui expliquant qu’elle vient de s’apercevoir qu’elle a de l’herpès, reportant la faute sur son ex-mari avec qui elle l’aurait contractée 20 ans plus tôt.

C’est à ce moment là que l’homme a décidé de porter plainte et le procès est donc actuellement en cours. Affaire à suivre donc, mais cela montre aussi la dangerosité que peuvent présenter les sites et applications ayant pour simple but du sexe. D’ailleurs, plusieurs études ont montré qu’ils sont responsables de l’augmentation du nombre d’IST.

Cela montre par ailleurs qu’il est indispensable de se protéger et qu’il ne faut pas croire sur parole quelqu’un à ce niveau-là, aussi sûre d’elle qu’elle soit ! Certaines personnes pensent être clean du fait que leur dernière relation était sérieuse et monogame (pour faire très simple), mais cela n’empêche qu’on ne peut avoir la certitude qu’il en était de même pour l’ex-partenaire !

PHOTOS – Des étudiantes posent nues pour la charité !

Les parties de jambes en l’air au bureau en hausse à Noël !