in , ,

L’évêque Ellis a-t-il palpé les boobs d’Ariana Grande ?

L’affaire fait grand bruit outre-Atlantique. Lors de la cérémonie d’hommage à la Reine de la Soul Aretha Franklin, la talentueuse Ariana Grande a été invitée à chanter le standard (You Make Me Feel Like) A Natural Woman en sa mémoire. La performance vocale de la chanteuse a malheureusement été éclipsée par la performance gestuelle de l’évêque Charles H Ellis III, qui officiait pour l’occasion. L’homme d’église s’est en effet permis une accolade, disons-le, assez franche pour congratuler l’artiste, déclenchant une polémique auprès de nombreux spectateurs.

Alors, a palpé ou a pas palpé ? (À répéter trente fois très vite.) Nos experts en pelotage de nibards sont partagés…

Il y a, d’un côté, le contexte. On le sait ; les enterrements sont assez propices aux embrassades et autres étreintes parfois maladroites, émotion oblige. Et, admettons-le, les obsèques d’une des plus grandes chanteuses de notre époque, retransmises sur des dizaines de chaînes de télé, ne sont pas l’endroit idéal pour régler un quiproquo tactile.

D’un autre côté, on peut très clairement constater ce que, entre spécialistes, nous nommons un « raffermissement de prise », à deux doigts de la caresse de nichon en bonne et due forme.

En l’absence de témoignage de l’intéressée, nous accorderons donc le bénéfice du doute à Monseigneur Paluche, qui s’est d’ailleurs excusé pour son geste jugé déplacé. Nous lui conseillons toutefois d’opter, à l’avenir, pour une main sur l’épaule ou une sobre caresse dans le dos (le haut du dos, cela va de soi). C’est quand même vachement moins ambigu…

 

 

Photos de tournage de Milana Bianca (Captive)

Photos de tournage de Selvaggia Babe (Captive)