in , , ,

Le salaire perçu serait corrélé à la taille du pénis…

Voilà une nouvelle dont on ne sait bien si elle devrait nous réjouir ou nous attrister. D’après un sondage mené par le site de vente en ligne anglais OnBuy auprès de 997 messieurs de tous horizons (enquête relayée par le Sun), il y aurait une nette corrélation entre le salaire des hommes et la taille de leur engin, dans un sens plutôt contre-intuitif. Plus on gagnerait d’argent, moins on en aurait dans le slip.

Avec force détails, le papier classe donc les salaires moyens en fonction du nombre de pouces de quéquette (l’unité de mesure, pas le doigt) que l’on est susceptible d’introduire dans autrui. Et la courbe est univoque. Les pénis moyens de 5 à 6 pouces, majoritaires (80% des interrogés), se répartissent les salaires moyens, entre 32 et 36 000 £ par an. Les gros calibres de 8 pouces plafonnent à 27 000 £ de moyenne, tandis que les plus modestes, moins de 10 centimètres, voient leur moyenne salariale culminer au-dessus des 50 000 £ annuelles. Seule exception, les lucky Seven, qui en plus de jouir de mensurations avantageuses, émargent généralement autour des 40 000 £.

Quoi qu’il en soit, une telle découverte nous amène à la question existentielle suivante : quelques centimètres de moins valent-ils vraiment quelques dollars de plus ?

Les pénis les plus étranges du règne animal

Trop faire l’amour, c’est dangereux ?