in

Le sexe oral développe-t-il le risque du cancer de la gorge ?

Les amateurs de sexe oral risque d’être dépités ! Il semblerait que les fellations et le cunnilingus soient plus dangereux que le tabac et l’alcool ! Selon une étude scientifique, le risque serait augmenté de 22%. Ça fait cher la pipe !

Tout commence donc par une première infection au papillomavirus humain d’une souche de notre corps. Le virus se transmet via les sécrétions des organes sexuels lors du sexe oral. La transmission depuis la bouche et le sexe se fait alors instantanément

Une chercheuse explique que le risque d’infection s’élève en fonction du nombre de partenaires avec qui ils ont l’occasion de faire du sexe oral ! Dans les pays occidentaux, deux tiers des cancers de la gorge sont liés à ce genre d’infection.

Pas de panique ! Je vous vois venir, arrêter de lécher sa partenaire ne servira à rien. L’infection est très peu fréquente lorsqu’il s’agit du cunninlingus. Le risque se développe surtout lorsque vous avez beaucoup de partenaires et de rapports de sexe oral non-protégés. Les petits saignements dans la bouche sont les pires pour contracter des virus. C’est pour cela qu’il faut éviter de se laver les dents juste avant de sucer quelqu’un, par exemple.

Donc non désolée, si vous êtes en couple depuis des années, vous n’allez pas pouvoir vous servir de cet article pour esquiver le cunni du vendredi soir de votre copine.

Quelques mots sur le transport de poupée sexuelle

Elle a ses règles, comment faire ?