in , ,

Le sexe pour les nuls accusé d’encourager le viol conjugal

Vous connaissez sans doute le populaire guide à couverture jaune Le sexe pour les nuls du sexologue Ruth K. Westheimer. Il est actuellement au coeur d’une polémique sur les réseaux sociaux. En effet, ce livre est destiné à aller à la rencontre de l’autre, pratiquer l’art du sexe et de ses préliminaires ou encore aborder le sujet délicat du sexe avec les ados… Un bouquin au contenu riche, en vente depuis plusieurs années et apprécié par ses lecteurs se fait soudainement et littéralement, pardonnez-moi l’expression, chier dessus. A l’origine de ce débat, une page Facebook, L’empêcheuse de penser en rond militant contre les discriminations, dénonçant notamment une page du livre qui encouragerait le viol conjugal.

Cette page du livre, que je vous laisse lire avant de poursuivre la lecture de l’article, serait, selon la polémique « sexiste, pro-viol et anti-consentement » (pour faire court). Sans parler des commentaires et des articles sur le sujet qui inondent la toile. Tous ces moutons, ou presque, ne prennent même pas la peine de lire la page en question et dénoncent ce livre de « dangereux » pour toutes les raisons évoquées précédemment.

Après avoir lu, puis, relu le texte, je ne vois nulle part que la notion de consentement est bafouée puisque il est écrit noir sur blanc que « Il y a fort à parier qu’il ne va pas apprécier un tel refus après que vous l’ayez ainsi chauffé à blanc. Si le lendemain, il fait ostensiblement la tête et repousse vos avances, ça n’aura rien de surprenant ». N’est-ce pas légitime ?

A quel moment le livre incite-t-il au viol et culpabilise-t-il les femmes de porter une belle robe ? Ne serait-ce pas une interprétation un peu abusive et excessive ?

Nous sommes entrés, je crois, dans une ère où la moindre faille est une excuse pour s’indigner. N’est-il pas temps de voir la réalité en face et remettre les choses dans leur contexte ?

Peut-on réellement reprocher à un homme, d’être excité par sa femme, qui vêtit sa plus belle robe lors d’un repas romantique pendant un week-end en amoureux ? Est-ce réellement une promotion au viol conjugal ? Je ne pense pas.

Amnistie pour le pêcheur d’huîtres nudiste !

Ça se chiffonne à l’élection de Miss Bumbum, le plus beau cul du monde !