in ,

Le spectatorisme vous connaissez ?

Vous est-il déjà arrivé d’entendre votre petite voix intérieure avoir des propos blessants sur votre physique ou vos performances lorsque vous êtes en pleine action ? C’est ce qu’on appelle le « spectatorisme » ou « spectatoring » en anglais. Ce terme a été inventé dans les années 70 par William Masters et Virginia Johnson, deux pionniers en sexologie.

Au lieu de se concentrer sur le moment présent et les sensations, vous êtes uniquement focalisé.ée sur vous et vos complexes. Un monologue intérieur très critique fait alors surface. Ce dernier met en doute votre performance ainsi que votre physique, vous empêchant alors de prendre du plaisir. Un bien triste état qui empêche, le plus souvent les femmes, d’atteindre le plaisir orgasmique.

Pour remédier à cet effet, c’est un travail en amont qu’il faut faire. Tout d’abord, il faut apprendre à s’aimer et à accepter que chaque corps soit différent. Il est important d’avoir un regard bienveillant envers soi et de se sentir bien tel que l’on est. Une fois que l’on a compris qu’il n’existe pas de morphologie type ou de manière unique pour faire du sexe, on arrive alors à être en harmonie avec soi-même et à lâcher prise lorsqu’on s’envoie en l’air. Plus facile à dire qu’à faire, mais avec un peu de temps et de bonne volonté chacun peut arriver à s’accepter et à s’aimer.

Ne soyez plus un simple spectateur, mais bien l’acteur principal de votre propre vie !

Royaume Uni : trop de photos de ton dard peuvent t’envoyer au placard !

Tournage : Père Noël et sodomies