in ,

Les 10 commandements du cunnilingus

Si on souhaite que le sexe soit réussi, il est primordial de respecter certaines « règles ». Le cunnilingus, acte complexe mais qui délivre

  • Doux et tendre tu seras…

On n’est pas à aux pièces ! Alors pas la peine de se transformer en tondeuse à gazon, le vagin est une zone à approcher avec délicatesse ! Caressez-le dans le sens du poil et votre partenaire vous sera très reconnaissant…

  • Tes doigts tu utiliseras…

N’oubliez pas, le cunnilingus n’est pas qu’une histoire de langue. Alors si vous n’êtes pas manuel, il va falloir vous y mettre car rien n’excitera plus votre partenaire que la dureté d’un index ou d’un majeur (les deux par la suite pourquoi pas…) avec la douceur de votre langue de velours. C’est la combinaison ultime ! Mais attention, rangez vos griffes, il s’agirait pas d’écorcher les parois intérieures…

  • De ton souffle tu la caresseras…

Le mix doigt / langue maîtrisé ? Ok, nouveau challenge : le souffle. L’air chaud et humide fait frémir de plaisir l’entrejambe des femmes. C’est très léger mais placé au bon moment et votre partenaire décollera immédiatement.

  • Rasée de près tu seras…

Plus rédhibitoire qu’autre chose, le contact du poil chatouille et picote plus qu’autre chose.

  • Du bout de ta langue tu te serviras…

Il faut savoir varier les mouvements de langue histoire de ne pas entrer dans une certaine monotonie. Utilisez le bout de votre langue de temps en temps pour titiller votre partenaire et lui procurer des sensations fortes.

  • Mordiller les lèvres tu feras…

Utilisez vos lèvres pour pincer légèrement et aspirer les lèvres. Il est primordial de ne pas mordre à pleines bouche… Comme pour la fellation, les dents c’est tabou !

  • La vitesse tu varieras…

Selon les zones il faut varier la vitesse de la langue. Par exemple doucement sur les lèvres pour ensuite accélérer vers l’intérieur. Vous pouvez également changer de sens dans le mouvement.

  • Le suçon tu oseras…

Aspirer un petit coup le clitoris ce n’est pas désagréable, bien au contraire. Une bonne alternative au « cunnilingus classique » si l’on n’y va pas comme un bourrin !

  • Les autres parties du corps tu ne négligeras pas…

Il est souvent remarqué que les mains habituellement baladeuses, de la personne qui offre un cunnilingus, ont tendance à rester collées sur le bassin quand il s’agit de donner un coup de langue. Explorez, griffez, frôlez, pincez les autres parties du corps comme les seins par exemple.

  • Les positions tu varieras…

Comme dans le coït, il n’y a pas que le missionnaire. Il faut changer de position, les sensations ne sont pas les mêmes :  en levrette, ou encore à califourchon façon facesitting. Cela décuplera son plaisir !

 

Cet été, si vous tentiez la teinture pubienne ?

Flirter et tromper, même combat ?