in , ,

Les couilles galactiques de la drosophile !

La nature est une source sans fin d’émerveillement. De la délicatesse subtile des réactions de l’infiniment petit à l’absurde variété du monde animale, en passant par la beauté inconcevable des confins étoilés, le monde qui nous entoure n’a de cesse de nous surprendre par son astuce esthétique. Et les couilles de la drosophile en sont un exemple particulièrement saisissant ! Admirez :

Cette image mirifique aux allures de nébuleuse galactique est donc l’appareil reproducteur de la drosophile mâle, teinté de colorant fluorescent, immortalisé par le biologiste Ben Walsh. Les points azurs de ces nimbes bleutées ne sont donc pas, à l’instar des clichés de la Nasa, des étoiles naissantes suspendues à des millions de kilomètres de nous, mais bien autant de spermatozoïdes de mouches, les plus longs du règne animal. Comme quoi, la beauté ne se trouve pas toujours où on l’attend…

 

Connaissez-vous le Lego Porn ?

La Haute-Savoie dit merci à J&M !