in , , ,

Les « designer nipples », nouvelle lubie esthétique

Après les seins, les lèvres, les fesses, les pommettes, j’en passe et des meilleurs, c’est au tour du téton d’être aujourd’hui accessible à la chirurgie esthétique. Nommés designer nipples par le docteur Norman Rowe, chirurgien spécialiste de la discipline, les « tétons de designer » sont le fruit d’une injection d’acide hyaluronique directement dans le mamelon, afin de le maintenir dressé en toutes circonstances.

C’est à la ravissante Kendall Jenner qu’on attribue la parenté d’un tel effet de mode. Non que la belle soit récemment passée sur le billard pour entamer la rénovation des chapiteaux, mais la splendeur de ses érections mammaires, amplifiée par son mépris du soutien-gorge aurait filé autant de sueurs froides que de complexes aux détentrices de poitrines.

De là à investir 650 euros de dressage auprès d’un chirurgien qualifié, il n’y a qu’un pas que de plus en plus de femmes franchissent, sans que les risques concernant la pratique n’aient été clairement définis. Pour certains toubibs, l’intervention est bénigne (pour peu qu’elle soit effectuée par un professionnel qualifié), pour d’autres, les complications peuvent être nombreuses : occlusion des vaisseaux sanguins ou des canaux galactophores, inflammations, infections, voire nécrose. À noter aussi que les effets persistent deux ans, avant de s’estomper.

Enfin, en dépit de son esthétisme incontestable, nombre de marathoniens pourraient vous détailler par le menu les inconvénients du téton dressé. Les « designer nipples », un investissement à soupeser avec soin, donc.

Des femmes nous dévoilent 7 positions beaucoup trop sous-cotées

Ça fait quoi d’avoir le plus gros pénis du monde ?