in

Les femmes conservent l’ADN de chaque homme avec qui elles ont des relations sexuelles

Messieurs, il se pourrait bien que vous soyez ancrés à tout jamais en les femmes avec lesquelles vous avez couché.

En effet, d’après une étude de l’University of Seattle et du Fred Hutchinson Cancer Research Center, après chaque rapport, nous laisserions une partie de notre ADN chez ces mesdames.

Et, alors que l’on pense qu’avec le temps il finit par disparaître, que nenni !

À la base, l’étude visait à déterminer si les femmes qui ont été enceintes d’un garçon pourraient être plus disposées à certaines maladies neurologiques qui surviennent plus fréquemment dans ces cas-là.

Mais, lors de l’analyse de leurs cerveaux, il est apparu qu’elles hébergeaient du microchimérisme masculin… des hommes avec qui elles ont couché.

Pour être précis, 63% des femmes de l’étude en hébergaient.

Ce qui voudrait dire qu’un peu plus d’une femme sur deux a encore votre ADN en elle.

Alors, contents ou flippés ? 😉

Santé : Peut-on mourir d’un « frout » ?

Test du gode Jacquie et Michel par Anaïs !