in , , ,

Les godes de cristal sont-ils dignes de confiance ?

La mode n’est pas nouvelle, mais la lithothérapie semble connaître un véritable revival ces dernières années, à la faveur d’une défiance toujours plus grande vis-à-vis des organes institutionnels de la santé et du bien-être. De là à investir dans un gode en cristal vibratoire, pour recentrer son Yoni sur le septième chakra, il n’y a qu’un pas que nombre franchissent. Mais est-il bien safe de s’introduire une pierre énergétique dans le fondement ?

En ce qui concerne les propriétés spirituelles de l’objet, nous nous abstiendrons de tout commentaire. Si vous êtes convaincu que l’humeur des cailloux à un effet positif sur vos chances de promotion ou votre transit intestinal, grand bien vous fasse. Ceci dit, il semble bon de préciser que toute séance de recalibrage sexuel prodigué par un expert-shaman, a fortiori barbu et bariolé, au moyen de l’un de ces ustensiles n’est pas une thérapie. C’est un abus sexuel

Pour ce qui est de l’aspect sanitaire, il y a toutefois un certain nombre de précautions à prendre lorsqu’on utilise de tels sextoys. D’abord, le nettoyage des ustensiles après usage se doit d’être draconien. En effet, les cristaux ont cette fâcheuse tendance à la porosité, offrant ainsi des niches privilégiées pour les germes et les bactéries. Le quartz, le quartz rose et l’améthyste sont toutefois qualifiés de non-poreux, d’après l’Institut Géologique Américain (GIA), mais la moindre brèche, la moindre fêlure sont autant de potentiels nids à microbe. En outre, un cristal ébréché peut se révéler des plus tranchants. Bien s’assurer de l’homogénéité du toucher avant insertion, donc.

Enfin, les vendeurs préconisent souvent de « recharger » les pierres à la lumière du soleil, voire de la Lune. Si les UV émis par le premier ont effectivement des vertus antiseptiques, il convient cependant d’exposer l’objet sur un support sain et propre. La lumière sélène n’a, en revanche, aucun intérêt autre que spirituel sur le plan sanitaire.

Votre pénis va rétrécir avec l’âge (et vous ne pouvez rien y faire)

La voix du X, informations et bombes sexuelles