in , ,

Les gynécos vous conjurent de ne pas mettre de persil dans votre vagin

Oui, c’est sur ; dit comme ça, ça a l’air débile. Mais lorsque l’édition britannique de Marie-Claire propose un article sur les différents moyens de mieux gérer son cycle menstruel, de « kickstarter » ses règles, comme ils disent, et qu’elle invite ses lectrices à s’introduire des plantes aromatiques dans la cavité vaginale, les experts préfèrent se fendre d’une réponse claire et limpide.

« On ne met pas de persil dans son vagin. » Les gynécologues (et les cuisiniers) sont formels. De manière générale, très peu de choses sont conçues pour être introduites dans une femme par l’antre des plaisirs ; et ni les aliments, ni les condiments n’en font partie. Infections urinaires, dermatite de contact, IST, vaginose bactérienne, la liste des saloperies qu’on peut choper en se bourrant le ravioli façon pesto est longue comme le bras ; et c’est sans compter les potentiels pesticides qui auraient été répandus sur la plante lors de sa culture.

Contentez-vous d’en manger, c’est plein de bonnes choses !

Elles posent toutes en bikini dans la neige !

Le Slow Sex a des pouvoirs magiques !