in ,

Les huit blessures sexuelles les plus courantes ! Partie 1

Comme toutes les activités sportives et acrobatiques, le sexe présente très logiquement des risques de blessures. Rassurez-vous, rien de fatal, mais des désagréments allant de la simple gène jusqu’au traumatisme impliquant ITT et intervention médicale. Autant de raison de s’informer pour s’exercer en toute sécurité.

1- Délicatesse masculine oblige, la genre de blessure le plus couramment rapporté est la déchirure vaginale (ouïouïouille). Les petites se résorbent toutes seules, les plus graves nécessitent souvent la consultation d’un médecin. Messieurs, mollo… Et utilisez du lub, bordel !

2- Balle au centre pour le deuxième, avec l’inénarrable fracture du pénis. Non, le pénis n’est pas un os ! Oui, il se fracture… ou disons plutôt que le corps spongieux se déchire de l’intérieur ; et c’est extrêmement douloureux. Pas de mystère, c’est hôpital direct !

3- L’inoubliable brûlure de tapis. Mais les vrais pros ne baisent jamais sur la moquette, voyons !

4- Celui-là est cocasse : l’oubli d’objets dans le vagin de sa partenaire. Vous savez ce que c’est. On trifouille sa chérie avec divers ustensiles, le téléphone sonne et pouf ! On a oublié ce qu’on a fait de la télécommande. Non, sans déconner, surveillez vos affaires…

Pourquoi les transgenres cartonnent ?

Faut-il réaliser ses fantasmes ?