in ,

Les masturbateurs réguliers, plus souvent managers ?

C’est le résultat surprenant d’une enquête toute aussi incongrue, réalisée par la société de produits cosmétiques Univia sur les habitudes masturbatoires de 1 012 Américains : Les onanistes assidues serait statistiquement plus prédisposés à exercer des fonctions managériales. 

À raison d’un petit cinq contre un par semaine, l’on aurait donc plus de chance de trouver un emploi, de s’élever dans la hiérarchie professionnelle, et de gagner plus d’argent que les plus réfractaires à l’amour de soi.

Reste la question de l’œuf ou de la poule, à laquelle cette étude pourtant essentielle ne répond pas. Est-ce que la masturbation améliore la confiance en soi, de sorte à renvoyer une image de leader incontestable face à ses collègues, favorisant ainsi l’avancement professionnel ? Ou bien le fait de grimper dans la hiérarchie tertiaire conduit-il à se palucher plus régulièrement, par fierté vis-à-vis de sa réussite manifeste ? La question reste ouverte.

De la à penser que son petit-chef est quand même un gros branleur, il n’y a qu’un pas, que nous sommes tous très tentés de franchir.

Le kit de survie nudiste de la police barcelonaise !

3 types d’orgasmes qui n’arrivent pas pendant le sexe !