in , ,

Les petits bobos du sexe féminin

Ressentir des douleurs pendant vos rapports sexuels peut arriver à tout moment. Ce n’est ni normal, ni une fatalité, mais parfois il est nécessaire de consulter.

Si vous ressentez une gêne à l’entrée du vagin, que vos petites lèvres sont gonflées, il s’agit d’une mycose. Elles sont parfois accompagnées de démangeaisons importantes ou de brûlures. Une consultation est alors nécessaire afin de vous traiter ainsi que votre partenaire. Dans des cas plus graves, il est question d’herpès ou d’une inflammation des glandes de Barholin (situées à l’entrée du vagin et qui ont pour rôle de lubrifier la zone).

Si vos parois internes sont sèches, que la pénétration devient douloureuse, il est alors possible que vous souffriez de sécheresse vaginale. Celle-ci peut avoir différentes causes : un manque d’excitation, un changement hormonal (à la fin de votre cycle, après un accouchement ou pendant la ménopause). Sachez qu’elle reste occasionnelle et qu’il ne faut pas hésiter à remettre votre câlin à plus tard ou à utiliser un lubrifiant. Si toutefois c’est un problème hormonal, votre médecin peut alors vous prescrire une crème à base d’œstrogène que vous appliquerez localement sur la zone à traiter.

Vous ressentez une pesanteur dans le bas-ventre ou vous sentez que le pénis de votre partenaire « tape » sur une zone que vous n’arrivez pas à identifier ? Il est peut-être question d’une endométriose, d’un fibrome, d’un kyste de l’ovaire ou encore d’une descente d’organe. Dans ces cas-là, il est nécessaire de consulter sans perdre de temps. Afin de poser un diagnostic, une échographie ou une éventuelle coelioscopie sera alors réalisée.

Etre à l’écoute de son corps est une chose importante et peut vous permettre de déceler ou d’éviter certains problèmes à temps !

Douleurs au gland et si c’était une balanite ?

Quand l’Angleterre interdit les plans Q