in , , ,

Les plans à trois et autres gang-bangs interdits en Italie ?

C’est l’heure de la séance « débunkage de fake news ». Nous ne savons plus trop où donner de la tête, avec la foule d’arrêtés municipaux tous plus farfelus les uns que les autres que nos élus inventent chaque jour au prétexte de l’urgence sanitaire : stationnement sur les bancs limité, interdiction du bricolage, jogging réglementé de six heures moins le quart à minuit moins vingt et seulement à cloche-pied, j’en passe et des meilleurs… C’est alors qu’elle surgit, la nouvelle la plus délicieusement absurde du moment, si absurde qu’on y croirait. Le maire de Bugliano en Italie interdit la pratique des plans à trois et autres gang-bangs, au titre du confinement. Il menacerait en outre les contrevenants d’amendes de plusieurs centaines d’euros. À neuf cents balles par tête, ça fait cher la partouze…

Il s’agit évidemment d’une farce, pilotée par un compte parodique. On notera d’ailleurs le numéro malicieusement attribué à l’arrêté :  00069/2020. Plus c’est gros, plus ça passe. Bien que manifestement autorisés donc, les ateliers « pluralisme » restent bien évidemment déconseillés en période de quarantaine ; la distanciation sexuelle ne nous empêchant pas de rire de bon cœur

Après 10 ans d’abstinence, Ying Ying et Le Le trempent enfin le biscuit !

Sperme et légumes feraient-ils bon ménage ?