in

Les pratiques hétérosexuelles des jeunes évoluent vers plus de diversité

Il y a peu de temps, les résultats d’une étude menée par la London School of Hygiene & Tropical Medicine et relative à l’évolution des pratiques sexuelles chez les jeunes ont été dévoilés.

S’intéressant uniquement aux pratiques hétérosexuelles, ils mettent en lumière le fait que les jeunes évoluent vers plus de diversité même si les rapports vaginaux et le sexe oral restent la combinaison la plus commune.

Toutefois, force est de constater que la proportion des 16-24 ans sexuellement actifs ayant eu des rapports vaginaux, oraux et anaux a considérablement augmenté au fil des années. En effet, 10% des jeunes hommes et femmes pratiquaient la pénétration vaginale, la sodomie et la fellation en 1991 contre 25% des jeunes hommes et 20% des jeunes femmes 20 ans plus tard.

Mais ce n’est pas tout, l’étude montre aussi que la diversité des pratiques hétérosexuelles s’organise dès 16 ans puisque c’est pour les 16/18 ans que l’on observe la plus forte augmentation d’individus ayant pratiqué le sexe vaginal, oral et anal.

L’étude s’est aussi intéressée à l’âge des premières fois et sur ce point, les choses ne changent guère. La première expérience sexuelle, souvent un baiser, a toujours lieu vers 14 ans alors que le premier rapport sexuel (vaginal, oral ou anal) se déroule toujours vers 16 ans.

Pour résumer les résultats de cette étude, il est donc tout simplement possible de dire que les jeunes hommes et jeunes femmes goûtent désormais plus tôt au plaisir de la fellation et de la sodomie que les générations précédentes. Eh oui, les choses évoluent…

Commentaires

Loading…

Commentaires

commentaires

Un engouement pour le candaulisme … sur les moteurs de recherche !