in

Les recruteurs de l’U.S. Army privés de strip-club !

Coup dur pour les forces armées américaines ! La sentence est tombée le 20 novembre dernier, dans un mémo interne aux services de la Défense des Etats-Unis. Les recruteurs de l’armée sont dorénavant défendus de fréquenter les clubs de strip-tease et, comme le précise la note, ça n’a rien d’une suggestion : « cette règle est punitive ».

Et le mémo de se répandre sur les valeurs véhiculées par les fiers combattants de la liberté américains (à lire avec le Star Spangled Banner en fond sonore), valeurs qu’ils promeuvent en et hors l’uniforme. En tant que « leaders » des troupes, les recruteurs se doivent ainsi d’apparaître comme des parangons de vertu, auprès des recrues comme des civils ; et il semblerait que glisser des biffetons dans le string léopard de Cheyenne, du Savannah (ou de Savannah, du Cheyenne, on s’y perd), ne soit pas une conduite que le ministère de la Défense considère comme exemplaire.

Mais le véritable argument, judicieusement omis dans le billet, est bien entendu économique. C’est que les troufions américains ont lâché un million de dollars dans les bars à danseuse entre 2013 et 2014. Attention : un million de dollars de frais de déplacement, payés par le contribuable américain, donc sans compter toutes les soldes claquées en lap-dance.

Le strip-tease sont malheureusement de ses frais professionnels de plus en plus durs à justifier…

Les meilleures scènes de sexe non simulées !

Des chocolats à la forme de votre anus !