in , ,

Les secrets du cunnilingus

Si aujourd’hui la fellation n’a plus vraiment de secrets pour grand monde, son pendant féminin, le cunnilingus, reste encore un art mystérieux pour beaucoup. Et c’est fort dommage. À la fois témoignage intense de désir, marque d’équité sexuelle et astuce imparable pour prolonger des ébats parfois trop brefs pour madame, le cunnilingus est incontournable du répertoire sexuel de tout artiste de l’amour qui se respecte. Voici donc quelques astuces pour s’y prendre correctement.

Avant tout, il est bon de noter que s’il existe des hommes plutôt hermétiques aux joies de la pipe (si, si, on vous jure), il y a aussi des femmes étanches aux plaisirs de la bouche. C’est comme ça. Rien ne sert alors de forcer les choses, de promettre monts et merveilles pour se retrouver finalement, l’un et l’autre, désappointés. Autant se concentrer sur celles qui aiment.

Tout d’abord, donc, on y va en douceur. On n’introduit pas sa langue dans le Saint des Saints comme on lèche le fond d’un peau de yaourt. La pénétration vaginale avec la langue, c’est un peu quitte ou double. Soit, c’est le triomphe, soit c’est le fiasco. Alors que la vulve, c’est toujours le pari gagnant.

Mais il ne faut pas griller toutes ses cartouches tout de suite. On commence large, intérieur des cuisses, grandes lèvres, petites lèvres, en resserrant petit à petit vers le clitoris. On varie les plaisirs entre douces caresses et lapements de chien fou. La figure incontournable : le ‘8‘, qui balaie toutes les zones dans un tourbillon d’extase.

Ensuite, on titille le capuchon, par mouvements circulaires, horaires ou anti-horaires, par petites succions du bout des lèvres. Le clito étant un organe très sensible, on s’assure d’indexer sa délicatesse au niveau sonore de l’intéressée. Enfin, inutile de se disperser. Une fois qu’on a trouvé le bon spot, et sauf indications contraires, on arrête le tourisme, et on s’applique. Vous avez l’orgasme sur le bout de la langue…

Photos de tournage de Carollina Cherry (J&M Xpériences)

Erreurs à éviter quand vous faites un cunni !