in

Les zones érogènes préférées des femmes !

Vous revendiquez tout connaître sur les femmes, sexuellement parlant ? Ou au contraire, vous avez soif d’apprendre, pour étonner chaque fois un petit peu plus votre chérie lors de vos galipettes ?

Et bien messieurs, la science est là pour vous aider, que ce soit pour comprendre, découvrir ou compléter vos connaissances en matière de sexe : des chercheurs vous mâchent le travail, et vous proposent tous les endroits à explorer pour que votre copine soit chaude comme la braise après votre passage !

Le plus drôle, c’est que plusieurs scientifiques de plusieurs pays différents ont donc fait des études à ce sujet, avec des populations différentes et des méthodes différentes : le résultat, c’est que ce fameux classement reste le même !

En effet, que ce soient les chercheurs du Pays de Galles (des universités de Bangor et de Swansea), de l’université de Johannesburg en Afrique du Sud ou des Canadiens, la seule différence résidait dans les méthodes de recherche : les deux premiers cités ont demandé à 500 femmes de noter sur une échelle de 1 à 10, l’intensité de l’excitation provoquée par des stimulations sur 41 parties de leur corps.

Pour les canadiens, procédé plus coquin : à l’aide « d’instruments scientifiques », qui appliquaient soit un toucher léger, soit une pression ou un vibration, ils ont donc demandé à 30 femmes entre 18 et 35 ans de donner leurs avis sur la stimulation donnée.

Et sans surprise, c’est donc le clitoris, le Saint Graal pour tous les hommes, qui arrive en premier dans les notes des femmes concernant l’effet qu’un stimulation produit sur lui !

La suite est plutôt intéressante : en effet, pour ces dames, le vagin, la bouche et les lèvres, le haut de la nuque, les seins et les mamelons font donc partie des zones les plus érogènes de leur corps.

Tout aussi intéressant, ce sont les types de stimulations qui leur plaisent : le cou, les avant-bras et l’entrée du vagin sont sensibles à un toucher léger, le clitoris et les mamelons sont eux plus réceptifs à la pression, alors que le côté des seins et le ventre de ces dames n’y sont pas sensibles.

Enfin, comme pour boucler la boucle, les scientifiques expliquent que la vibration produit des effets beaucoup plus intenses sur… Le clitoris et les mamelons !

Puni pour avoir des relations sexuelles en pleine rue !

Vos photos du matin du 1er Février 2018 !