in , , ,

L’homme serait capable de respirer par l’anus

Si vous êtes amateur de documentaires animaliers, vous le savez sans doute déjà : un certain nombre de bestioles a la capacité improbable de respirer par l’anus. Nous vous parlions sur ces pages des tortues, mais une équipe de chercheurs japonais vient de démontrer que même certains mammifères à la physiologie très proche de la nôtre seraient capables d’une telle prouesse, comme les souris, les rats et les cochons. Et les scientifiques de s’interroger : l’être humain serait-il alors en mesure d’en faire autant ?

Elégamment surnommée EVA, pour Enteral Ventilation via the Anus (ventilation entérique par l’anus), cette technique repose sur un concept simple. L’oxygénation du corps se faisant par transfert du gaz par les capillaires sanguins qui affleurent à la surface des poumons, le rectum, fortement vascularisé, pourrait faire office de poumon de substitution en cas d’asphyxie. Et ça marche ! Enfin, sous certaines conditions…

Les expérimentateurs ont ainsi testé deux méthodes sur de pauvres bêtes en état d’hypoxie. La première, un brin cruelle, consiste à leur frotter le trou de balle afin de déclencher une inflammation, et donc un afflux sanguin localisé, avant d’y injecter directement de l’oxygène sous forme de gaz. Pour la seconde, ils injectent, via une poire, une solution de perfluorodéclaine oxygénée (un liquide biologiquement inerte) dans le fondement des animaux. Dans les deux cas, les résultats ont été concluants. L’oxygénation anale a permis de maintenir les sujets et de prolonger leur survie, sans déranger leur flore intestinale. Pari réussi !

Reste à savoir si ça fonctionne aussi bien sur notre espèce, ce qui permettrait aux toubibs de sauver des patients en grave détresse respiratoire, ou de faire face, par exemple, à d’éventuelles pénurie de respirateurs… Du coup, plutôt intubé ou entubé ?

 

Sexe lesbien et MST

Allergique au pollen ? Faites l’amour !