in , ,

Libertinage : les secrets de la licorne !

Vous connaissez tous la licorne, cette créature enchanteresse à la robe immaculée. « Oui, d’accord. c’est bien joli, mais c’est quoi le rapport avec les boîtes à cul ? », me direz-vous. Eh bien vous apprendrez que le terme « licorne » à une signification toute particulière dans le monde du libertinage. Il désigne les femmes qui se rendent seules, sans partenaire ou chaperon, aux soirées « sexe ». Et vous imaginez bien que si l’on les désigne ainsi, c’est qu’elles partagent avec la cryptide merveilleuse sa rareté légendaire.

Il faut dire que le libertinage féminin souffre d’un a priori assez répandu : aucune femme ne serait tentée par la débauche sexuelle simplement pour elle-même. C’est bien connu, d’ailleurs. Monsieur a d’importants besoins sexuels à assouvir, comme tous les mâles, et Madame, chaste comme toutes les amantes respectables, ne daigne l’accompagner que pour son bon plaisir à lui. Or, le vrai mythe est là. Il existe sans doute autant de femmes taraudées par l’envie de faire des folies de son corps, sans réserve et sans jugement, que d’hommes.

Mais alors pourquoi sont-elles si rares, nos licornes coquines ? Certaines évoquent le poids des préjugés, d’autres la peur d’être accaparées par le désir masculin. Le fait est que si le milieu libertin est connu pour son ouverture d’esprit et son respect, il n’est malheureusement pas exempt de lourdauds qui croient déceler en ce genre de profil l’envie de se mélanger avec n’importe qui.

Aussi, si vous avez la chance inestimable de croiser l’une de ces évanescentes licornes, un peu de tenue, que diable ! Rappelez-vous que seul un vrai gentleman peut espérer la monter sans l’effaroucher…

Football américain, lancer de godes et traditions…

Comment le faire au bureau sans se faire attraper ?