in , ,

Ligotée elle-même à son volant, elle est secourue par la police !

Deux heures ! Selon des témoins pas franchement inquiets, le klaxon a résonné pendant pratiquement deux heures près de la plage de Las Teresitas sur l’île de Tenerife (Franchement, les mecs, personne n’est allé voir ?!). À l’intérieur du véhicule, une femme cogne sa tête contre l’avertisseur sonore, les poignets attachés au volant par des colsons et le cou entouré de scotch. Le passant qui la découvre appelle immédiatement la police, convaincu d’être devant un tentative caractérisée d’enlèvement avec torture.

Lorsque les forces de l’ordre libèrent finalement la pauvre victime au bord de l’asphyxie, c’est une toute autre histoire qu’elle relate : « Je voulais recréer une scène de 50 Nuances de Grey, mais les choses ont dérapé. Je n’ai pas de partenaire, je suis seule. »

Elle s’est donc elle-même stranguler avec du ruban adhésif, avant de s’attacher elle-même les poignets au volant de la bagnole. Puis, elle a tranquillement attendu que son prince charmant sado-maso vienne la délivrer, pour la cravacher tendrement comme l’esclave sexuelle qu’elle est…

Petits rappels donc à madame l’apprentie-soumise. D’abord, les pratiques comme le bondage nécessitent un brin d’expérience et deux-trois mesures de sécurité pour ne pas finir comme David Carradine. Ensuite, lorsqu’un homme découvre une femme ligotée et visiblement en souffrance, il ne se change pas spontanément en maître dominateur prompt à la corriger de plus belle ; généralement, il appelle les flics. Et, on vous jure, le monde est meilleur comme ça…

 

La taille du pénis dépendrait de l’embonpoint !

Savez-vous que se faire masser les seins et le vagin serait bon pour la santé ?