in

L’ingrédient secret du pizzaïolo était bien particulier…

291544

Partir en avance de son boulot est toujours quelque chose d’agréable : on évite ainsi les bouchons, le monde dans les transports, et on peut même, si on est chanceux, avoir suffisamment de temps pour profiter de son après-midi, en ayant une pensée émue pour ceux qui sont restés bosser au bureau…

Mais si certains méritent le fait de partir un peu en avance, d’autres essayent justement de gruger un maximum leur employeur pour s’échapper plus tôt, quitte à bâcler leur travail, tout en étant bien évidemment payé pareil : un américain de 18 ans, Michael, avait décidé qu’il était temps pour lui de rentrer, et une dernière commande passée à la pizzeria où il bossait allait lui faire faire une bêtise qu’il allait regretter…

Sauf qu’il ne le savait pas encore !

On s’explique : notre pizzaïolo en herbe, à Austin au Texas, est en poste et voit qu’il ne lui reste que 30 minutes avant la fermeture : il compte bien évidemment se la couler douce, en attendant patiemment que l’heure tourne…

Las, une commande arrive pile à ce moment-là : il ne peut pas la refuser, et se doit de la faire, même si cela lui porte peine !

Il commence à pétrir sa pâte, et a une idée qui ne va pas s’avérer très lumineuse : en effet, il ne trouve rien de mieux à faire que de frotter ses valseuses sur la pizza qu’il était en train de réaliser !

Manque de bol, et peut-être parce qu’il y a une justice, il se fait remarquer par le client en question, qui le dénonce à son manager : ce dernier appelle la police, qui vient cueillir notre ami Michael au restaurant, avant la fermeture qui plus est !

Ce qui est tout de suite moins marrant, c’est que le jeune homme, en plus d’avoir perdu son emploi, a dû lâcher 10 000$ pour payer sa caution et sortir libre

Quand le monde des hommes rencontre celui des femmes…

Un film porno écouté trop fort fait venir la police !!