090626-N-0696M-163 Russian military honor guard welcomes Navy Adm. Mike Mullen, chairman of the Joint Chiefs of Staff during a wreath laying ceremony at the Tomb of the Unknown Soldier, Moscow, Russia June 26, 2009. Mullen is on a three day trip to the country meeting with counterparts and touring the Russian military academy. (DoD photo by Mass Communication Specialist 1st Class Chad J. McNeeley/Released)
in , ,

L’officier russe qui battait ses soldats à coups de gode…

Voici la fabuleuse histoire du Capitaine Ilyasov, qui fut traîné devant la cour martiale de Yekaterinburg en 2002, pour sa tendance aux châtiments corporels particulièrement déviants ; mais avant, un peu de contexte. L’anecdote insolite nous est contée dans l’ouvrage Russian Military Reform, 1992-2002, qui revient notamment sur l’usage répandu des violences physiques comme mesure disciplinaire dans l’armée russe de l’ère post-soviétique. Esprit de corps et secret-défense oblige, très peu de cas furent amenés devant les tribunaux militaires et encore moins furent rendus publics. D’où l’intérêt pour les méthodes peu orthodoxes du Capitaine Ilyasov.

Ainsi, l’officier avait une routine plutôt vicieuse : l’inspection nocturne surprise. Le chef débarquait donc dans les quartiers de ses sous-fifres en pleine nuit pour les forcer à déballer leurs affaires façon Full Metal Jacket, si Full Metal Jacket était un film sado-maso. Parce qu’autant vous dire que la punition en cas de manquement ne se résumait pas à une séance de pompes sous les injures. Comme le raconte un poème sur le Capitaine Ilyasov découvert lors des investigations, le pervers escortait alors le coupable dans son bureau avant de choisir un godemichet approprié à la sanction parmi la panoplie chatoyante et colorée dont il disposait dans son tiroir. Puis, il molestait le troufion à grands coups de pénis en caoutchouc jusqu’à ce qu’il crie grâce, en russe évidemment.

Ça devait filer droit…

Les françaises sont les femmes les plus insatisfaites sexuellement et sentimentalement en Europe !

Alerte rousse !