in ,

L’orgasme précoce chez la femme

Voilà un article qui devrait en rassurer plus d’un ! Eh oui messieurs, vous n’êtes pas les seuls à être concernés par une arrivée précoce de l’orgasme.

Une étude menée en 2003 par deux sexologues que sont Kaplan et Sadock révèle brièvement qu’environ 10% des femmes sont concernées par ce phénomène. Il faut savoir que, parmi la gente féminine, certaines sont pourvues d’un clitoris assez sensible ce qui déclencherait donc un orgasme très rapidement mais ce plaisir est malheureusement souvent associé à de la douleur. Si certaines aimeraient parvenir à jouir aussi rapidement qu’elles, sachez que cela n’est pas forcément aussi beau que ça en a l’air. En effet, lorsque l’orgasme n’est plus associé au plaisir, celles qui souffrent de cette condition évitent les rapports avec leur partenaire, ce qui rend la vie sexuelle du couple compliquée.

Pour ralentir l’arrivée du plaisir, il faut apprendre à la contrôler. Pour ce faire, une bonne connaissance de son corps est conseillée. Il faut tenir compte de ses zones érogènes et celles qui ne le sont pas afin de varier les sensations durant les caresses. L’apprentissage du contrôle de son périnée et la pratique du slow sex sont aussi de bonnes façons d’agir sur l’arrivée de l’orgasme.

En cette période, vous avez tout le temps nécessaire pour dompter votre orgasme !

 

Pourquoi avez-vous des nausées après le sexe mesdames ?

Ma moitié est un mauvais coup, dois-je mettre fin à notre relation ?