in , ,

Lyon : le seul et unique vendeur de capotes ambulant !

Il serait le seul en France. Jérôme Bénozillo, génie moustachu habitant à Lyon, fournit des préservatifs aux prostituées de la région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est son fils qui a trouvé comme nom « Le Capotier » lorsqu’il devait écrire le métier de ses parents à l’école.

Mais comment a-t-il commencé ? L’histoire est assez étonnante. Alors qu’il se trouve dans un salon professionnel à la recherche de nouvelles opportunités d’emploi, Jérôme remarque un stand dédié aux capotes. Il décide alors d’en acheter 5000 dans le but de les revendre à des buralistes. « Je n’en ai pas vendu une seule boîte. Alors je me suis dit que j’allais les donner à celles qui en avaient le plus besoin ». Jusqu’au jour où l’une d’entre elles lui suggère l’idée de leur en fournir régulièrement.

Grand bien lui en a pris : il vend désormais plus d’un million de préservatifs par an, deux millions lors de ses meilleures années. Il fait venir sa marchandise par cargo depuis une usine située en Malaisie, à Kuala Lumpur. Cela lui permet d’avoir une production personnalisée et à moindre coût.

De l’autre côté, les prostituées bénéficient de protections de qualité, et évidemment moins chères. Aussi, cela leur permet de garder une certaine discrétion, puisqu’elles n’ont pas à aller s’approvisionner en pharmacie ou dans les supermarchés.

Surtout que Jérôme joue un vrai rôle social auprès de ces femmes. Lors de ses deux tournées hebdomadaires au milieu des camionnettes, ce dernier prend le temps de discuter avec chacune d’entre elles, essaie de leur décrocher un sourire. 

Celles-ci l’adorent, et n’ont pas hésité à lui faire de la pub auprès des associations de santé. Qui elles-mêmes ont parlé de lui à d’autres associations. Cela lui a permis de trouver d’autres clients. Il vend également tout un tas d’accessoires, tels que de l’essuie-tout, des lingettes, des bougies, des tampons et du gel hydroalcoolique.

En 2023, il cédera l’affaire, après une vingtaine d’années à chouchouter les travailleuses du sexe de la Cité des gones. 

Trouvez le temps de vous exciter

8 choses à savoir sur l’anus