in , , , , ,

« Macrophilie », le fantasme des femmes gigantesques !

Les géants sont souvent décrits dans la littérature comme des monstres assoiffés de sang et friands de la chair de jeunes galopins qui vagabondent chez eux ! Rien de très excitant à priori…

Mais certaines personnes ressentent une attraction irrépressible pour les géantes. Le plus souvent l’objet du fantasme est de sexe féminin et la majorité des rêveurs sont des hommes. La fascination pour ces femmes aux proportions démesurées viendrait de la pop culture. Les écrivains et les vidéastes ont depuis longtemps exploité la figure de la femme géante dans leurs œuvres. De Baudelaire à Fellini les artistes semblent très inspirés par l’idée d’une copulation ou d’une relation amoureuse avec une géante.

En 2013, c’est un clip de Selena Gomez qui a déchaîné les passions des macrophiles qui ont pu admirer la star de la chanson format XXL dévastant New York. Et comme il en fallait plus à ces adeptes des grandes tailles pour assouvir leurs fantasmes, le web fourmille de milliers de vidéos pornos représentant des femmes géantes toisant des hommes minuscules. Certaines vidéos sont tournées sur fond vert alors que d’autre sont simplement filmées en contre-plongée afin de donner un effet de grandeur.

Mais d’où vient cette envie de prendre son pied avec une femme dix fois plus grande ? Si l’on s’en tient à ce que raconte  le forum doctissimo les macrophiles vont ressentir du plaisir dans la représentation physique de leur infériorité. Pour le sociologue Philippe Rigaut, le fétichisme des pieds peut aussi avoir son rôle à jouer. Le fait de se faire piétiner par une femme géante est simplement une forme détournée de podophilie.

Mesdames, portez des chaussettes pour atteindre l’orgasme !

Bronzage du périnée : la nouvelle tendance douteuse d’Instagram