in ,

Mal au crâne après l’orgasme ? Voilà pourquoi !

Ce phénomène, appelé « céphalée orgasmique », est dû à la dilatation des vaisseaux sanguins juste après le climax érotique. D’après la Mayo Clinic (rien à voir avec un centre de soin pour sauce froide à base d’huile émulsionnée dans un mélange de jaune d’œuf, de moutarde et de vinaigre), les hommes sont plus touchés par cette affliction, trois à quatre fois plus que les femmes, ainsi que les personnes sujettes aux migraines.

Dans certains cas extrêmes, cela peut occasionner des vomissements, une perte de conscience, voire une attaque. Les chercheurs de l’American Migraine Foundation précisent que les personnes sexuellement actives et victimes de migraines récentes doivent être examinées afin de déceler des hémorragies méningées, des dissections aortiques et des syndromes de vasoconstriction cérébrale. En outre, des symptômes comme des douleurs au cou et à la tête peuvent être causés par des tumeurs, des anévrismes ou des hémorragies cérébrales.

Selon Neurology Times, environ 1% des adultes rapportent des douleurs migraineuses après une activité sexuelle, mais il ne s’agit là que des cas déclarés et les médecins pensent que ces chiffres sont en réalité bien plus importants.

« Les gens qui expérimentent des migraines durant leurs rapports sexuels sont souvent gênées d’en parler avec leur médecin, qui souvent ne pose pas la question, » explique José Biller, du département de neurologie de la Loyola University Chicago Stritch School of Medicine. « Ces migraines peuvent être très douloureuses et inquiétantes, sans compter qu’elles peuvent générer de la frustration dans le couple. »

En d’autres termes, si vous avez mal au crâne pendant un rapport, parlez-en à votre partenaire. Parfois c’est simplement à cause du stress, de votre régime alimentaire ou par exemple un effet indésirable de la pilule.

Heureusement, il existe des méthodes préventives. La plus efficace reste la bonne vieille aspirine. Boire plus d’eau, faire plus d’exercice et vivre plus sainement de manière générale ne fait jamais de mal non plus. Dans tous les cas, ne vous forcez pas à continuer si la douleur est trop vive.

Mieux se connaître avec le « Self Help »

Qui hérite de votre sperme à votre mort ?