in ,

Mal au dos ? Voici les meilleures (et les pires) positions

Vivre avec des douleurs dorsales chroniques peut affecter votre vie dans plein de domaines différents et le sexe en fait partie. Certaines positions sont recommandées pour vous éviter de souffrir pendant l’acte tandis que d’autres sont à éviter. Tour d’horizon.

« Les positions où vous vous penchez en avant ou en arrière sont à proscrire, » explique Gbolahan Okubadejo, un chirurgien orthopédique basé à New-York. « Si vous faites le dos rond et que vous avez de la sténose spinale, par exemple, cela peut aggraver vos douleurs. Dans le même ordre d’idée, se pencher en avant pendant le sexe alors que vous faites de la discopathie dégénérative accentuera grandement vos douleurs. »

Si vous avez régulièrement mal au dos durant vos rapports, cela peut être un argument pour les espacer, voire les cesser complètement et cela peut donc devenir un problème dans votre vie de couple. Voici les positions à privilégier et celles à éviter pour continuer à vous épanouir dans la chambre à coucher.

Les positions les plus adaptées

Le missionnaire est la position qui mobilisera le moins votre dos, spécialement si vous êtes en dessous. Elle permet à la colonne d’adopter une position neutre en gardant les hanches et les genoux légèrement fléchis, supportant ansi le bas du dos.

La cuillère est aussi un bon choix si vous avez tendance aux douleurs dorsales, particulièrement quand vous vous penchez en avant. Elle demande une flexion minime de la colonne et privilégie le confort et la douceur. Si vous ressentez tout de même des problèmes, n’hésitez pas à vous appuyer sur vos mains pour libérer votre dos de la charge et demandez à votre partenaire de ralentir.

Celles qu’il faut éviter

La levrette est particulièrement déconseillée, surtout si vous la recevez. Cela peut aussi être problématique si vous donnez les coups de rein car votre chaîne musculaire dorsale sera très sollicitée par ces mouvements. De manière générale, il faut oublier toutes les positions qui demandent des à-coups qui vont impliquer votre dos, que ce soit dans la position du donneur mais aussi dans la position du receveur, à cause des impacts répétés reçus pendant l’acte.

7 positions debout à essayer absolument

Accessoires et préparation

Certains accessoires peuvent vous aider à surmonter ces désagréments, notamment des chaises sexuelles, voire des balançoires, qui vont décharger votre dos d’un poids non-négligeable. Prendre de l’ibuprofène ou du naproxène avant l’acte peut être d’un grand secours, notamment grâce à l’action anti-inflammatoire de ces médicaments.

Une crème appliquée localement peut aussi faire des merveilles et vous pouvez en faire un massage préliminaire qui fera monter l’excitation. Cependant, n’oubliez pas de vous laver les mains après application, il serait dommage d’anesthésier vos parties génitales !

Enfin, pensez à prendre une douche avant de passer à l’acte. Déjà parce que c’est plus hygiénique mais surtout car une douche chaude peut avoir un effet myorelaxant et réduire l’inflammation pour une courte période. Après le sexe, vous pouvez aussi mettre de la glace sur votre dos pour soulager les muscles mis à rude épreuve !

L’amour, oui ! Mais avec un minimum de doigté…

Interview : Lety, Nymphomane assumée