in , ,

Marée de zobs sur une plage californienne

 

Mère Nature est une sacrée farceuse. La semaine dernière, elle a fait un drôle de cadeau aux californiens, puisqu’elle a recouvert la plage de Drakes, à quelques encablures au nord de San Francisco, de milliers de bestioles à la forme plus que suggestive, communément nommées « poisson-pénis ». Aussi appelé urechis uricinctus, ou encore « ver aubergiste », ce ver sous-marin a en effet l’élégante particularité de ressembler comme deux gouttes d’eau à un beau gros zgueg ; une physionomie particulièrement adaptée à son mode de vie : s’enfouir profondément dans des cavités de sable coudées où il piège le plancton dont il se nourrit.

Cette formidable farandole de quéquettes n’est pas arrivée là par hasard, mais à la faveur de la tempête qui sévissait dans la région et qui, en brassant les sédiments marins, a jeté ces êtres si étranges sur la plage.

Leur physique pas très avantageux mais néanmoins rigolo n’est toutefois pas leur unique attrait, puisque les urechis sont comestibles. Ils sont en outre consommés en Asie occidentale et notamment en Corée, où on leur prête évidemment des vertus aphrodisiaques. Les mouettes ne semblent pas de cet avis, d’après les témoins, puisqu’elles se seraient tellement gavées de ce festin littéralement orgiaque, qu’elle ne tenaient plus debout.

La masturbation, bientôt prescrite par les médecins ?

Taille de poitrine chez la femme : vous êtes plutôt A ou E ?