in , , ,

Ne confondez pas gongbang et gang-bang !

Ah, l’orthographe… Il suffit une seule petite erreur, d’une seule lettre pour qu’un simple mot change complètement de sens. Mais grâce à votre super professeur des écoles, vous le saviez déjà, n’est-ce pas ?

À l’heure du confinement, un nouveau mot fait surface, le « gongbang ». Si son orthographe mais surtout sa prononciation se rapprochent de notre très cher gang-bang, sa signification quant à elle, est toute autre. Avis aux adeptes des fautes d’orthographe, voici leurs différences.

Le Gongbang

Ce mot est un dérivé de « gongbu bangsong » qui signifie « émission d’étude » en coréen. En gros, des étudiants se filment en train de réviser leurs cours chez eux, à la bibliothèque ou dans tout autre endroit qui s’y prêterait. Ils n’interagissent pas avec les internautes qui les regardent. Ils sont simplement là, en train de bosser.

Ces vidéos font le buzz sur internet. Le but étant de se sentir moins seul lorsqu’il faut travailler ses cours. Certaines vidéos semblent être aussi relaxantes, aussi envoûtantes que des séquences d’ASMR.

Exemple avec cette étudiante qui se filme pendant deux heures et demie :

Le Gang-Bang

Celui-là on le connaît assez bien. C’est une pratique pornographique qui consiste à avoir un rapport sexuel en groupe. Il se rapproche d’autres sexualités de groupe telles que le triolisme, le mélangisme ou encore la partouze. Le gang-bang consiste à mettre une personne au centre de la scène. La disproportion « un(e) seul(e) face à tous » ou « tous contre un(e) » est recherchée.

Si ces deux mots sont bien différents l’un de l’autre, il y a une chose qui les rassemble : ils unissent les gens.

Une île en forme de pénis au milieu du Pacifique

De la chirurgie esthétique pour le fion…