in

Nymphomaniac, le porno de Lars Von Trier

nymphomaniac-600x280

Lars Von Trier veut aller très loin dans la sexualité avec Nymphomaniac, son prochain film qui s’annonce plus que sulfureux et qui raconte la folle et poétique histoire du parcours érotique d’une femme, de sa naissance jusqu’à l’âge de 50 ans, racontée par le personnage principal, Joe, qui s’est auto-diagnostiquée nymphomane.

Par une froide soirée d’hiver, le vieux et charmant célibataire Seligman découvre Joe dans une ruelle, rouée de coups. Après l’avoir ramenée chez lui, il soigne ses blessures et l’interroge sur sa vie. Seligman écoute intensément Joe lui raconter en huit chapitres successifs le récit de sa vie aux multiples ramifications et facettes, riche en associations et en incidents de parcours.

Et le réalisateur a exigé de nombreuses choses de ses acteurs, qui n’ont pas toutes été acceptées… Charlotte Gainsbourg, qui sera au casting de Nymphomaniac, assure à l’édition française de Vanity Fair que « ses tourments sexuels sont très explicites, sans aucun compromis. Aussi bien dans le discours que visuellement. Après, je ne sais pas, Lars est allé tourner avec des acteurs porno, il doit faire des inserts et incruster les sexes des acteurs porno sur nos corps ».

Et Charlotte Gainsbourg de préciser qu’il « n’y a que deux choses » qu’elle n’a pas voulu faire. « Je vais utiliser des mots un peu crus mais il fallait branler un homme qui n’était pas Willem Dafoe, une doublure, un acteur porno et puis il fallait que je sois dans le même plan que cet acteur qui se branlait lui-même. Là, ça allait un peu trop loin. Ça devenait autre chose, je ne savais plus quel métier je faisais ».




Marie-Eve s’exhibe au supermarché !

Mélissa – Photos du tournage