in , , ,

Orgasme prostatique et point P : comment s’y prendre ?

On sait bien que la zone anale est encore taboue chez pas mal de personnes, femmes ou hommes, alors que, stimulée correctement, elle pourrait vous étonner ! Vous vous doutez bien qu’ici, en parlant de prostate, nous allons nous cantonner à l’orgasme chez ces messieurs… Prêts à franchir le cap ?

Tout d’abord, lavez la zone ! Eh oui, c’est bien l’image « boîte à caca » qui dégoûte tout le monde. Alors pour pallier à celle-ci, il suffit simplement d’aller au petit coin dans la journée, une douche et c’est parti ! Niveau hygiène, lavez-vous aussi les mains et coupez vos ongles ! Cet endroit est très sensible donc si on peut éviter une infection ou égratignure, ce n’est que mieux !

La position : sur le dos, jambes repliées vers vous ou bien en mode levrette, à quatre pattes !

Ensuite, respirez ! Faites-vous confiance ou alors en votre partenaire. Cela permettra à vos tissus d’être davantage détendus et d’éviter toutes sortes d’accidents. Nous vous conseillons de commencer seul afin de mieux connaître les ressentis et la façon de faire. Vous pouvez pour cela utiliser un sextoy.

Avant toute introduction, pensez à y aller doucement ! Massez à l’extérieur, lubrifiez la zone puis pénétrez à l’intérieur. La prostate, ou le fameux point P, se trouve non loin de la vessie, à seulement 6 centimètres du bord de l’anus. Voici un schéma pour vous aider à la localiser :

Après, il suffit tout simplement de commencer par la tapoter puis à la masser, de plus en plus fort. Concentrez-vous sur le plaisir éprouvé à ce moment-là. Contrairement à l’éjaculation, dont vous avez l’habitude, qui est une sensation externe, l’orgasme prostatique va se dérouler à l’intérieur et se manifester par des micro-contractions partout en vous. Pas de panique ! Vous allez découvrir une autre manière de jouir !

Côté sextoy, prenez-en un non vibrant pour commencer, ni trop gros, ni trop grand, ni trop courbé. Les stimulateurs prostatiques, conçus pour cet effet, sont les plus performants. De plus, évitez le grand nombre de va-et-vient manuels qui risqueraient de stimuler davantage la zone rectale que la prostate.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main, à vous de jouer !

Des poils pubiens sur le visage, c’est possible ?

5 légendes sur le sexe à enterrer