in , , ,

Oserez-vous le « perineum sunning » ?

Passé les fêtes, cet hiver, comme tous les hivers, s’annonce long et frisquet. Alors pourquoi ne pas se remonter le moral avec une nouvelle tendance estivale et ensoleillée : le « perineum sunning » ? Pas franchement besoin d’être bilingue pour comprendre ce dont il s’agit ; on parle bien évidemment de se faire bronzer le périnée, une petite trentaine de seconde tous les matins.

Le concept a été popularisé par une certaine Metaphysical Meagan, qui exerce la prestigieuse profession de guérisseuse sur Instagram. Selon elle, la pratique serait un rituel taoïste ancestral aux vertus pléthoriques : meilleure connexion avec son énergie sexuelle, amélioration de sa créativité -tu m’étonnes-, plus grande maîtrise de sa force vitale. C’est simple, le perineum sunning c’est tellement puissant que Meagan se passe dorénavant de café le matin ; café qu’elle refile du coup à Gwyneth Paltrow pour que cette dernière s’irrigue le colon avec.

Ceci dit, cette technique n’est pas à la portée des premiers venus, et il vous faut vraisemblablement bac +12 en bullshit pour la pratiquer en toute sécurité. Demandez donc à Josh Brolin, qui a détaillé son expérience malheureuse sur Insta. Le bougre s’est tellement cramé le réacteur qu’il a passé l’après-midi à se tartiner d’aloé vera.

En outre, la gynéco Jennifer Gunter précise qu’a priori, ni l’anus ni le périnée n’ont de propriétés particulières permettant d’emmagasiner l’énergie solaire. Qui plus est, ces zones rarement exposées sont extrêmement sensibles aux coups de soleil (coucou Josh !) comme aux mélanomes. Autant dire qu’il vaut mieux laisser ça aux stars hollywoodiennes en mal de passe-temps débiles…

Quelques mots sur les introductions anales qui dérapent…

Personnalités sexuelles : êtes-vous un amateur de sensations fortes ?