in , , , ,

Où faire l’amour en été ?

Qui dit été dit fortes chaleurs. L’avantage c’est qu’en général, en été, nous avons bonne mine avec notre teint halé et notre jauge de vitamines C remplie. Le hic c’est qu’avec les hautes températures, on a plus envie de rester loin de notre partenaire plutôt que lui faire des câlins. Ainsi, notre libido baisse considérablement. Nous allons vous donner 5 lieux où vous pourrez faire l’amour sans avoir trop chaud. De quoi relancer votre complicité sexuelle !

La classique : la piscine

Vous pouvez vous la jouer à la Loana et Jean-Edouard, en batifolant dans votre piscine privée. À condition bien sûr d’en avoir une. Elle vous procurera fraîcheur tout au long de vos ébats.

Le fantasme : à la mer

Eloignez-vous des côtes et des gens et vous pourrez vous laisser aller à quelques va-et-vient en toute discrétion mais en gardant toujours une petite pointe d’adrénaline à cause de la peur de vous faire attraper ! Très excitant !

Pour les amoureux de la nature : la forêt

À l’ombre des arbres, vous trouverez forcément un petit coin tout frais, à l’abris des regards, prêt à vous accueillir pour vos petits plaisirs à deux (ou à plusieurs, c’est vous qui choisissez !). Munissez-vous d’une nappe ou de serviettes pour mettre sur le sol et vous voilà prêts à vous laisser aller !

Le romantisme : à la belle étoile

Une fois le soleil couché, la température descend et devient idéale pour se laisser aller à quelques cochonneries… Allongez-vous sur le sol et laissez-vous emporter par la beauté du spectacle qui se trouve devant vous…

La valeur sûre : la douche

Un peu moins excitante et romantique que les solutions précédentes, elle a l’avantage d’être présente chez tout le monde ! Si vous n’avez pas la possibilité d’expérimenter les autres endroits, elle fera l’affaire. Vous pouvez ainsi choisir la température de l’eau et vous amuser à deux. Attention tout de même à ne pas en abuser ou la facture risque de piquer !

 

5 astuces pour trouver le temps de s’exciter

Peut-on contrôler l’éjaculation féminine ?