in

Oui au sexe pour les footballeurs brésiliens, mais non aux acrobaties !

Les-tétons-de-la-supportrice

La Coupe de Monde approchant à grands pas, les footballeurs pouvant être sélectionnés sont donc tous plus prudents les uns que les autres : une telle compétition ne se déroule que tous les 4 ans, et la rater pour une blessure serait cruel pour des joueurs qui s’entraînent dur depuis le dernier tournoi.

Et si les joueurs font attention, les supporters, la presse des pays et surtout les sélectionneurs nationaux demandent à leurs protégés de bien faire attention, jusqu’à parfois débloquer (on l’a vu avec l’affaire de la blessure de Falcao, et les menaces de mort qu’avait pu recevoir ce pauvre joueur amateur qui avait fait mal à la star colombienne) et dire tout et n’importe quoi.

On sait que les pays d’Amérique du Sud, quand il s’agit de football, deviennent sérieux et à la limite de la paranoïa, dans ce qu’ils pensent et disent : on ne peut pas dire quoique ce soit de mauvais sur Messi, Neymar ou Falcao (et les autres bien entendu !), sans que cela donne lieu à des débats  enflammés !

Mais il existe cependant des personnes qui savent tourner à la dérision ces situations, et une en particulier le fait très bien : le sélectionneur du Brésil, Luiz Felipe Scolari.

Dans une interview récente, on a pu constater son sens de l’humour aiguisé à propos du comportement sexuel de ses joueurs à quelques semaines de la fameuse échéance sportive : s’il conçoit que ses protégés peuvent avoir des relations sexuelles, il ne faut pas non plus qu’ils s’enflamment et qu’ils tentent des folies et des acrobaties inconsidérées !

En effet, pour lui, « Si c’est du sexe normal, d’accord. Si c’est normal, c’est normal, ce n’est pas s’envoyer en l’air trop haut ! »
« Normalement, les relations sexuelles normales sont faites de manière équilibrée, mais il y a certaines formes, certaines manières et d’autres personnes qui font des acrobaties. Et ça, non! »

Cela a bien évidemment provoqué l’hilarité dans la salle où se réalisait l’interview, même si on sentait que le sélectionneur n’était peut-être pas si peu sérieux que cela…

 

Des préservatifs pop-art !

Un clip délirant pour le dépistage du cancer des testicules !