in , ,

« Petit pénis » et « testicules qui pendent », la police de North Yorkshire s’excuse pour l’avis de recherche !

La police de North Yorkshire, en Angleterre, s’est excusée après la parution sur Facebook d’un avis de recherche un petit peu trop graphique concernant une sombre affaire d’exhibitionnisme. Il faut dire que l’avis en question est s’avère particulièrement exhaustif, décrivant un homme « blanc », « gros », « pratiquement dépourvu de poils sur la poitrine et le pubis« , « sans tatouage ni cicatrices apparentes » et doté « d’un petit pénis et de testicules qui pendent notablement bas« . Alors effectivement, pour faire plus précis, il ne restait que le portrait-robot des gonades de l’intéressé (remarquez que ça aurait eu de la gueule).

Le zèle des détectives, dans leur inlassable recherche de la vérité, n’a malheureusement pas été du goût de tout le monde. De nombreuses personnes se sont finalement plaintes de cette trop grande précision, contraignant les forces de l’ordre à revenir sur leur descriptif pour en éluder les passages les plus croustillants.

An apology from us to you… On the evening of 19 November 2018, we posted an appeal on Facebook to help identify a…

Publiée par North Yorkshire Police sur Mardi 20 novembre 2018

Pfff, et après on vient se plaindre que la police ne fait pas son travail…

Le sperme dans tous ses états

La sexualité des végans !