in , , ,

Pleurer après l’orgasme, est-ce normal ?

Vous venez de passer un bon moment très coquin avec votre moitié, mais au moment de terminer votre affaire vous pleurez toutes les larmes de votre corps… Pourtant, vous n’êtes pas triste, au contraire, vous venez de jouir comme jamais.

Le plaisir intense pousse chaque corps vers des chemins différents, certains se relâchent complètement, d’autre frissonnent et pour certain ce sont des larmes qui coulent… Mais si c’est votre cas, rassurez-vous vous n’êtes pas seul(e) dans cette situation et c’est même plutôt rependu ! Les anglo-saxons ont même trouvé un nom pour ces crises de larmes incontrôlées après un orgasme : « le climaxing » !

Si cela peut perturber votre partenaire, il vous revient de discuter rapidement avec lui/elle pour éviter tout malentendu. De votre côté, ne culpabilisez pas le moins du monde, cette réaction ne doit pas vous mettre mal à l’aise, si votre partenaire est compréhensif(ve) il/elle ne vous en tiendra pas rigueur…

Mais alors comment expliquer physiquement ce relâchement soudain ? Lors de l’orgasme, le cerveau est comblé par de la dopamine, l’hormone du bonheur. Ce trop-plein va créer des réactions physiques très diverses, euphorie, larmes et le plus souvent de l’endormissement.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’idée de lâcher votre petite larme au moment de l’extase, dites-vous que ce n’est pas automatique. Chaque orgasme est différent et vous n’êtes pas assuré(e) de trainer ce boulet lors de chaque relation. Alors prenez du recul et ne dramatisez pas l’impact de ces quelques sanglots sur vos relations sexuelles, la plupart de vos partenaires n’y prêteront pas attention ! 

Les Françaises sont les plus mal baisées d’Europe

Poitrine : Mode d’emploi !