in ,

Polémique autour de la « Fanny montrant ses fesses » à Romans-sur-Isère !

Emblème bouliste absolu de la déculottée, la « Fanny », cette représentation scabreuse d’une jeune femme jouant aux boules en montrant ses fesses, est un élément essentiel de tout terrain de boules digne de ce nom. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le terrain de boules de Romans-sur-Isère dispose d’un exemplaire commac’ ! Pratiquement un mètre cinquante au garrot, la créature, fort gironde, est en outre pourvue d’un postérieur particulièrement imposant que les perdants 13 à 0 se doivent d’embrasser bien fort, de préférence sur les deux joues.

Le problème c’est qu’à cause de la rénovation du Champs de Mars où trônait la statue, celle-ci, elle-même restaurée, a été déplacée d’une cinquantaine de mètres… à proximité du Monument aux Morts, ce qui fait bondir Max Reymond, président du Souvenir Français local. Proximité toute relative puisque l’indélicate Fanny reste tout de même à vingt-cinq mètres du symbole des soldats disparus, et n’a bien entendu pas le postérieur tourné vers les défunts sauveurs de la patrie. Une « injure à la France et à ses défenseurs » qu’il serait de bon ton de relativiser. Il est fort probable qu’il y ait, parmi nos frères d’armes tombés au combat, quelques amants de la belle qui, de là où ils sont, sont très contents de pouvoir la saluer à nouveau.

Que font secrètement les mecs avec leur sexe ?

Réussir à dire non !