in , , ,

Pour Jennifer Lawrence, « le pénis, c’est dangereux » !

Pour la promotion de son dernier film Red Sparrow, un métrage qui fait la part belle aux charmes de l’actrice, la femme la plus sexy de la planète court les plateaux de télé et de radio. Elle a naturellement fini par se retrouver chez Howard Stern, le chantre américain de l’interview trash et coquine. Pour les profanes, Howard Stern, c’est ce type qui invite des actrices porno pour les interroger alors qu’elles chevauchent un Sybian, ça vous donne une idée du bonhomme. Et de quoi ont-il discuté ? De sexe, évidemment.

Et la belle Jennifer a joué le jeu de bonne grâce, se livrant sans détours sur sa sexualité et revenant notamment sur sa peur du zizi. Voyez-vous, elle est germaphobe (rien à voir avec un quelconque ressentiment envers nos amis allemands, rassurez-vous), en clair, elle a la phobie des germes et des microbes et voit en l’attribut masculin, ce flambeau de la virilité, un porteur potentiel d’agents pathogènes. 

Elle raconte donc n’avoir jamais couché qu’avec ses petits copains officiels et avoir soumis chacun d’entre eux à un dépistage avant d’envisager la moindre interaction sexuelle (elle n’a, en revanche, rien précisé pour ce qui est des séances photos). Alors, Messieurs, protégez-vous, faites-vous dépister régulièrement, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Les chances que l’occasion se présente sont certes très minces, mais il serait quand même dommage de la rater pour une bête histoire de quéquette qui gratouille…

Commentaires

Loading…

Commentaires

commentaires

1 homme sur 4 aurait déjà regardé du porno gay

La présentatrice météo qu’on aimerait tous avoir !