in , ,

Pour ou contre les nichons à l’air dans les festivals ?

Le festival de musique Esperanzah, qui s’est déroulé à Floreffe, en Belgique, le week-end dernier, a ouvert dans l’opinion publique un débat d’une importance capitale : les femmes peuvent-elles se balader les tchoutches à l’air pendant les festivals ? En effet, plusieurs festivaliers pour le moins rabat-joies se sont insurgés auprès de la police de la présence de femmes les seins à l’air pendant les concerts.

Le commissaire de police de l’Entre-Sambre-et-Meuse, Laurent Brunotti, sans doute très concerné par une telle polémique, s’est fendu d’un communiqué à ce sujet. Et globalement, il s’en tamponne les rouleaux : « Ouiil y avait quelques filles torse nu qui profitaient du soleil. Mais cela représente trois ou quatre femmes maximum. […] Pourquoi les hommes peuvent-ils se balader torse nu et pas les femmes? Nous devons pourtant prôner l’égalité homme-femme. »

Il va sans dire que chez Jacquie et Michel, nous abondons dans le sens de ce digne représentant de la loi. Emerveillons-nous des nichons offerts à la vue de tous par de généreuses demoiselles (dans les limites de la courtoisie la plus élémentaire) et renvoyons à leurs pénates les détracteurs du téton libre, qu’il soit masculin ou féminin…

Tokyo de la Casa de Papel, nue dans la douche !

Avez-vous déjà goûté la bière parfum vagin?