in

Pourquoi les femmes gémissent-elles pendant le sexe ?

Finalement, la nature n’est pas si mal faite que ça, et il y a quelques avantages à être une femme, hormis pisser debout, on ne regrette rien lorsqu’on sait que l’intensité du plaisir féminin est supérieure à celle de l’homme. Et vous n’imaginez pas à quel point ! Une étude révèle qu’il serait au moins 7 fois plus élevé chez ces dernières, de quoi faire pâlir de jalousie tous les hommes de la planète…

Est-ce que toutes les femmes crient au moment de l’orgasme ? La réponse est non.

Alors, pourquoi gémissent-elles ?

Pour beaucoup de femmes, gémir est un moyen de rassurer leur amant. Et oui, on en revient toujours et encore à l’égo des hommes, qui aiment se sentir performants et entendre leur partenaire hurler de plaisir… Il faut savoir que la plupart d’entre-elles sont bruyantes pour rendre les ébats sexuels plus chauds et stimuler leur cavalier. C’est aussi une façon de guider l’autre, plus elle aime, plus elle crie, moins elle aime, … (devinez la suite).

Mais ce n’est pas tout, la sexualité féminine s’organise beaucoup autour de l’émotionnel. Les gémissements peuvent donc être une réponse involontaire automatique au plaisir qu’elles ressentent. Pour ces les concernées, plus l’émotion est intense et profonde, plus elles traduisent leurs ressentis corporels par des cris.

Mais du coup, chez celles qui ne gémissent pas pendant le sexe, est-ce que l’intensité du plaisir est plus faible ? Qu’en-est-il des nanas qui ne font pas de bruit ?

L’expression externe de ce qui se passe à l’intérieur est différente chez chacune d’entre-elles : certaines hurlent, d’autres tremblent, ont la chair de poule, respirent fort ou bien ont chaud aux pieds, certaines vont même jusqu’aux larmes.

Le silence n’est donc pas forcément mauvais signe, il faut apprendre à décoder les réactions corporelles de votre partenaire. L’avantage, c’est que les filles qui ne gémissent pas ne simulent pas !

Gardez à l’idée que plus important est l’expression interne du vécu et du plaisir. En gros, tout ce qui compte c’est ce qui se passe à l’intérieur (et c’est pas comme Bifidus, ça ne se voit pas forcément à l’extérieur). Certaines peuvent ressentir un plaisir immense en silence, une femme qui crie n’éprouve pas forcément plus de plaisir qu’une silencieuse, et vice-versa.

Ne vous fiez donc pas aux expressions vocales qui, finalement, ne sont pas un baromètre du plaisir et qu’il est très facile de tromper un homme là-dessus. Tromper mille hommes par contre, c’est une autre histoire…

Tenues transparentes et faux poils pubiens, le défilé haute-couture Pam Hogg était chaud bouillant !

Trois couples dans le porn