in , ,

Pratiquer le yoga pour pimenter sa vie sexuelle ?

La moitié des français serait concernée par la baisse de libido… Et si on vous disait que nous avons LA solution ? Par ces temps de confinement, vous avez tout le temps devant vous pour vous y mettre, seul ou à deux : c’est le yoga !

Dinah Rodrigues est une thérapeute brésilienne de 93ans qui enseigne cette discipline depuis maintenant 30ans. Le yoga des hormones est un combiné des postures du Hatha yoga et du Kundalini yoga. Sa pratique permet de prendre conscience des parties de son corps dont on ne soupçonne pas l’existence et de renouer avec son intimité. En travaillant vos muscles profonds, vous prendrez davantage confiance en vous afin d’être plus à l’aise avec votre corps et de vous sentir plus désirable. En pratiquant ce yoga, vous pourrez stimuler vos testicules ainsi que vos ovaires, vos surrénales et votre thyroïde. Il est donc souvent conseillé aux femmes qui peinent à tomber enceinte.

La torsion du buste

Elle permet de tonifier les surrénales et les ovaires.

L’étirement des côtés

Elle permet de tonifier les surrénales et les ovaires.

Le pigeon

Elle permet de tonifier les ovaires.

La prosternation

Elle permet de tonifier les testicules.

La grenouille

Elle permet de tonifier les testicules.

Le lion debout

Elle permet de tonifier les testicules et la thyroïde.

75% des femmes pratiquant le yoga des hormones ont ressenti une nette amélioration dans leur sexualité après 12 semaines de pratique à raison d’une heure par jour. Mais attention, si cette pratique est conseillée pour les femmes atteintes de troubles hormonaux, de règles douloureuses ou du syndrome prémenstruel, elle est déconseillée à celles atteintes d’endométriose car l’augmentation de production d’oestrogènes risque d’aggraver la maladie. Le yoga de la fertilité est plus adapté pour elles.

Les pilules aphrodisiaques, un bon plan ?

Une combinaison pour le sexe virtuel