in ,

Quand l’Arizona limitait la possession de sextoys !

Une folle rumeur prétendait en décembre dernier qu’une loi de l’Arizona limitait à deux le nombre de godes dont on peut disposer chez soi. Et bien figurez-vous qu’aussi absurde et débile que ce ragot puisse paraître, il est en parti vrai. L’Arizona a en effet entériné un temps un article de loi qui entendait réguler la possession de sextoys chez les particuliers. Si, si !

En 1987, un représentant d’état républicain un peu coinçouille, M. Leslie Johnson, désirait contrôler le commerce de la débauche et de la pornographie, dans la veine des lois sur l’obscénité de cette époque. Sa cible : les films cochons, bien entendu, mais aussi les sextoys, véritables appendices de Satan à ses yeux. Il a donc soumis au vote un amendement dans ce sens, qui à la manière de la possession de stupéfiants, mesurait l’intention d’en faire commerce à la quantité possédée. Et l’amendement a été voté. Ainsi, si vous possédiez au moins 6 godemichets chez vous (Gourmand, va !), et non pas deux, vous étiez hors-la-loi.

Evidemment moqué, l’amendement fut finalement abrogé. Mais l’on retiendra qu’un jour, dans le Far West américain, on fit des propriétaires de dildos des outlaws, bandits sans foi ni loi qui terrorisaient les saloons et braquaient les convois de bétails armés de leurs double-dongs Smith & Wesson à répétition…

Waahahahahaaaain… Wiiin… Wiiin… Wiiin…

5 signes qui montrent que c’est un bon coup !

Mais qui sont les concepteurs de ces jeux pour enfants ?