in , , ,

Quand l’Angleterre interdit les plans Q

Outre-manche, un vent de panique se lève, alors que le gouvernement britannique vient d’émettre ses nouvelles directives en matière de distanciation sociale. Une règle particulièrement soulève l’inquiétude auprès de ceux qui espéraient revenir à une vie romantique (et sexuelle) à peu près normale au sortir du confinement : « Il est interdit de participer à un rassemblement qui prendrait place dans un lieu clôt, public ou privé, et composé de deux personnes ou plus. » a ainsi annoncé le porte-parole Robert Jenrick.

Les foyers familiaux sont évidemment exemptés de telles mesures, mais qu’en est-il des couples non-officiels, des amants occasionnels et autres plans Q ? Eh bien, c’est très simple. Il peuvent se la mettre derrière l’oreille. Pire, si pendant le confinement, seul le visiteur pouvait être poursuivi, désormais, chacun des participants encourt une amende de 100£ en cas de rendez-vous crapuleux. Ou comment empêcher le sexe en tapant dans les bourses

Les exhibitionnistes malins qui y verraient, du coup, une excuse pour pratiquer le sexe en plein air (en mode « chat perché ») vont être déçus, puisque les parties de jambes en l’air, dans la rue ou dans les jardins publics restent elles aussi rigoureusement interdites.

Si cette nouvelle loi devait être strictement appliquée, on sait d’ores et déjà que la prochaine catastrophe qui risque de toucher le Royaume-Uni n’est pas la résurgence de l’épidémie, mais bien la pénurie d’essuie-tout

Les petits bobos du sexe féminin

Jouer avec des légumes, est-ce vraiment sain ?